Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Revenir

Les eaux bruyantes

En tant que nageurs, surfeurs ou plongeurs en apnée, nous avons tendance à considérer la pollution plastique comme quelque chose de tangible et visible, qu'il est possible d’enlever.

Finn van der Aar (@saltwaterstories.me)– Scientifique marin  

En tant que nageurs, surfeurs ou plongeurs en apnée, nous avons tendance à considérer la pollution plastique comme quelque chose de tangible et visible, qu'il est possible d’enlever. Cependant, ce à quoi nous ne pensons pas aussi souvent, ou dont nous n'avons pas conscience, c'est la pollution sonore marine.

L'océan regorge de sons naturels - produits par des éruptions volcaniques sous-marines ou des tremblements de terre (géophonie) ou par tous les animaux étonnants qui y habitent - trilles, clics et sifflements (biophonie).

L'une des biologistes marines les plus éminentes au monde, Sylvia Earle, affirme que les perturbations acoustiques et le sonar causent « des décès par milliers ».

Les types de sons humains (anthropiques) que nous émettons dans l'océan et qui sont les plus nocifs pour la vie marine proviennent par exemple des études sismiques (qui sont menées dans le cadre de l'exploration pétrolière et gazière ou avant le développement de constructions telles que les parcs éoliens), du forage / des explosifs et du bruit des navires.

L'IMPACT DES PERTURBATIONS SONORES SUR LE COMPORTEMENT DES MAMMIFÈRES MARINS

Les mysticètes comme les baleines à bosse et les petits rorquals sont plus sensibles aux sons tels que les bruits sismiques ou le battage de pieux, car la basse fréquence de ces activités chevauche la fréquence de leur chant.

Il a été démontré que les fréquences utilisées par les sonars militaires (pour la réalisation de tests ou pour des activités de guerre) ont une corrélation directe avec les échouages collectifs (et décès) de mammifères marins dans le monde entier (même pas plus tard qu'en 2020 le long de la côte ouest de l'Europe).

Même des bruits de fond à volume élevé (par exemple, les routes maritimes très fréquentées) ont un effet majeur sur le comportement des mammifères marins. Sur la côte ouest du Canada, l’orcinus orca (notre chère orque) passe 18 à 25 % de temps en moins à se nourrir lorsqu'il est exposé à des niveaux élevés de bruit de fond : un fait très préjudiciable à leur population déjà en déclin.

Mon travail consiste à trouver des solutions pour atténuer les dommages causés aux mammifères marins par différents types de sons anthropiques dans l'océan. Cela est généralement lié au développement marin - comme les études sismiques réalisées en mer pour la construction de parcs éoliens ou les travaux côtiers pour la construction de jetées. Je surveille une zone d'atténuation spécifique (une zone spatiale). Le son se propage beaucoup plus rapidement dans l'eau, de sorte que la taille de la zone augmente avec le volume de l'activité. Je cherche à vérifier si la zone est exempte de mammifères marins ou à observer le comportement des animaux qui entrent dans la zone après le commencement des travaux. Tous les cétacés (baleines et dauphins) sont protégés en vertu de la directive européenne sur les habitats au sein de la zone économique exclusive (ZEE) de chaque État membre de l'UE, c'est pourquoi il existe des emplois comme le mien !

Photographies prises par Alice Ward de Sea Pea Films

 

MOYENS DE RÉDUIRE LA POLLUTION SONORE

Le seul aspect très rassurant concernant la pollution sonore marine (par rapport à d'autres problèmes majeurs comme l'acidification des océans ou la pollution plastique) est qu'une fois que le bruit s'arrête, la perturbation disparaît - pas de produits chimiques persistants, pas de détritus physiques, rien à enlever ou à assainir.

En 2017, le Canada est devenu le premier pays au monde à créer une incitation financière à l'industrie dans le but de réduire la pollution sonore. Le port de Vancouver a offert des tarifs réduits pour les navires plus silencieux. Dans certains cas, en diminuant la vitesse de simplement 3 nœuds, l'intensité du bruit du navire a été réduite de moitié.

À l'échelle mondiale, il existe de nombreuses façons de réduire la pollution sonore marine - l'utilisation d'hélices plus silencieuses (déjà introduites sur les navires de croisière au profit des passagers), des vitesses de navigation réduites, la modification des voies de circulation maritime (déjà en place en Norvège) et la mise en vigueur d’équipements plus silencieux pour l'exploration des fonds marins (déjà en place en Allemagne).

Photographies prises par Alice Ward de Sea Pea Films

 

À PROPOS DE FINN VAN DER AAR

Finn est passionnée par la présentation de recherches environnementales et océaniques cruciales d'une manière accessible et compréhensible, cela permettant de générer un plus grand impact sur le public. Elle partage des idées simples et réalistes pour promouvoir un mode de vie durable sur son Instagram @saltwaterstories.me et son site Web.

Pays/langue

Il semblerait que vous essayiez d’accéder à orca.com depuis un pays différent. Veuillez indiquer le pays et la langue dans lesquels vous souhaitez naviguer.

Newsletter

Abonnez-vous à notre bulletin d'information et rejoignez la communauté Orca

Dans votre espace personnel, vous pourrez définir toutes les options de communication entre nous.

Vous avez déjà un compte ? Démarrer session