Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Avantages pour les membres d'Orca
Retour sous 14 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 50€
Revenir

Prises accessoires : quel est le probleme ?

À l'avenir, les dauphins, les marsouins et les baleines ne seront plus pris au piège dans les engins de pêche : c'est notre objectif.

À l'avenir, les dauphins, les marsouins et les baleines ne seront plus pris au piège dans les engins de pêche : c'est notre objectif. L'enchevêtrement dans les filets et équipements de pêche porte le nom de « prise accessoire » et constitue la plus grande menace pour les dauphins, les marsouins et les baleines sur la planète aujourd'hui. Personne, y compris les pêcheurs, ne souhaite que ces animaux souffrent de la sorte.
Aujourd'hui, on estime que des centaines de milliers de dauphins, de marsouins et de baleines meurent dans les engins de pêche chaque année. C'est inacceptable. Pour un modèle de pêche plus responsable, le risque qu'une baleine ou un dauphin se prenne dans les filets devrait être si faible qu'il ne s'agisse que d'un accident tragique très rare.

POURQUOI LES DAUPHINS ET LES MARSOUINS ONT-ILS TANT DE MAL A EVITER LES FILETS DE PECHE ?

Ce qui laisse encore plus perplexe, c'est la raison pour laquelle les dauphins et les marsouins, qui se déplacent et communiquent grâce à leurs systèmes biologiques sophistiqués, ont tant de mal à repérer et à éviter les engins de pêche. Plusieurs théories pourraient répondre à cette question, et il est probable qu’elles aient toutes leur part de responsabilité.

Un dauphin qui poursuit un poisson et essaie de le récupérer dans un filet, ou s’approche tout simplement par curiosité, peut être capturé accidentellement. Les dauphins sont connus pour viser les poissons pris dans les filets ou sur les hameçons. Peut-être réussissent-ils la plupart du temps et ont-ils appris que la récompense vaut le risque. Cependant, ils n'y parviennent pas toujours, et c'est alors qu'ils s'emmêlent ou se retrouvent piégés.
Il est également possible qu'ils soient distraits lorsqu’ils recherchent de nourriture, socialisent ou jouent. Un dauphin distrait peut s’enchevêtrer dans un engin de pêche. Il peut aussi dériver dans un filet pendant son sommeil. En effet, lorsqu'un dauphin dort, sa capacité d'écholocation peut être réduite, ce qui expliquerait qu'il ne repère pas les filets.

La prise accidentelle peut aussi être due au fait que les dauphins ne « voient » pas les filets. Les dauphins et les marsouins utilisent l'écholocation pour déchiffrer ce qui les entoure. Ils émettent des clics à haute fréquence qui créent des ondes sonores. Lorsque les ondes sonores percutent un objet et rebondissent, les dauphins captent les échos et créent des images acoustiques de leur environnement. Certaines pêcheries utilisent des filets à mailles très fines que les dauphins peuvent avoir du mal à détecter. Il se peut que ces matériaux ne produisent pas d'écho et que les dauphins et les marsouins se dirigent vers eux « à l'aveuglette », sans détecter leur présence. Ou peut-être peuvent-ils détecter les filets mais ne perçoivent pas le danger.

POURQUOI LA MORT DE CHAQUE BALEINE OU DAUPHIN DEVRAIT-ELLE NOUS PREOCCUPER ?

Les dauphins, les marsouins et les baleines sont des êtres intelligents, sociables, sensibles et attachés à leur famille. Mourir dans un engin de pêche est effrayant et épouvantable. La mort provoquée par des blessures subies lors des tentatives d’évasion ou par la faim peut être lente et douloureuse. Même lorsque la mort survient plus rapidement, par asphyxie, il n'y a aucun contrôle sur la durée de l’agonie. L'individu souffre pendant une durée supérieure à celle autorisée pour les animaux dans les abattoirs.
Lorsqu'un dauphin, un marsouin ou une baleine s'emmêle dans un filet de pêche, cela peut également avoir des répercussions sur les progénitures qui en dépendent et autres membres de leur famille ou de leur groupe. Plus nous en savons sur les cultures et sociétés des baleines et des dauphins, plus il devient évident que les prises accessoires ne peuvent pas uniquement être évaluées sur des critères quantitatifs.

Une population peut sembler saine si l'on considère le nombre d'individus qu'elle compte. Si on compte plus de naissances que de décès dus à la prise accessoire, cela peut sembler durable. Mais ces données chiffrées ne tiennent absolument pas compte du rôle des individus au sein des groupes et des populations. Et si la baleine qui meurt après avoir passé des mois enchevêtrée dans un filet de pêche était la matriarche qui possède toutes les connaissances sur les meilleurs endroits où trouver de la nourriture ? Ou si le dauphin qui meurt dans le chalut est une mère dont le petit se retrouve abandonné ?

Les prises accessoires gâchent des vies. Les consommateurs veulent savoir que la nourriture qu'ils mangent n'a pas impliqué de souffrance. Les pêcheurs ne veulent pas attraper de dauphins, et l’industrie de la pêche devrait être soumise à un devoir de diligence pour prévenir ces accidents.

Les technologies émergentes telles que la surveillance électronique devraient permettre une plus grande transparence dans les pêcheries, et l'ampleur réelle des prises accessoires et des souffrances qu'elles occasionnent deviendra beaucoup plus évidente. Les changements attendus profiteront également aux personnes travaillant dans le secteur de la pêche grâce à l'amélioration des conditions de sécurité.
Des engins de pêche alternatifs peuvent être une solution ; par exemple, remplacer les filets par des pièges peut réduire considérablement les prises accessoires dans certaines régions, comme la mer Baltique où les marsouins sont en danger critique d'extinction. Il est également possible de rendre les mécanismes existants plus sûrs pour les espèces « non ciblées ». Une gestion intelligente peut également permettre d’éloigner les navires de pêche des habitats importants et autres zones pendant les périodes sensibles, comme la mise bas.

Chaque mort est une tragédie que nous pouvons empêcher.

QUE FAIT LA WDC ?

Il y a de l’espoir. La WDC est nommée par les gouvernements dans des groupes de travail au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande. Nous intervenons auprès des dirigeants dans le monde entier pour réduire les prises accessoires dans des pêcheries spécifiques.

La plupart des prises accidentelles se produisent dans des engins de pêche actifs. Gardons en tête que les prises accessoires ne font pas l'objet d'un suivi ou d'un rapport adéquat, et qu'il existe très peu de mesures efficaces mises en place pour les réduire. Nous appelons donc les gouvernements de toutes les nations qui pratiquent la pêche à voter des lois et prendre des mesures pour exiger la surveillance, la prévention et la réduction considérable des prises accessoires. Nous prévoyons la généralisation d’un devoir de diligence pour éviter les prises accessoires en tant que norme dans toutes les pêcheries.

Nous travaillons avec des partenaires et fabricants du secteur pour modifier les équipements de pêche afin de réduire les risques. Nos campagnes ont permis d’exercer une pression sur les responsables gouvernementaux pour qu'ils prennent des mesures. Nous apportons notre expertise aux parties prenantes et informons le public sur les solutions envisageables.

Il convient de rappeler que le matériel de pêche est devenu plus solide et durable qu'auparavant. Autrefois fabriqués en fibres naturelles, la plupart des équipements sont aujourd'hui développés à partir de polymères plastiques moins coûteux mais plus résistants. Les dauphins se prennent peut-être dans les équipements de pêche depuis des centaines d'années, mais avant, ils étaient capables de se libérer des cordes et des filets en fibres naturelles plus faibles. Il est presque impossible pour un dauphin ou un marsouin de se libérer des nouveaux filets en plastique. Nous avons encore un long chemin à parcourir, mais nous espérons que les progrès technologiques permettront de rendre le matériel de pêche davantage détectable par les dauphins et les marsouins. Dans certaines zones, les pingers ou répulsifs acoustiques se révèlent efficaces pour éloigner les marsouins des filets maillants en émettant des bips. Les scientifiques testent l'impact de l'utilisation de filets plus fins, plus faciles à casser.

SI JE CHOISIS DE MANGER DU POISSON, COMMENT PUIS-JE CONSOMMER DE MANIERE PLUS RESPONSABLE ?

Choisissez soigneusement pour éviter les produits provenant de pêcheries plus susceptibles de capturer des prises accessoires. Même si les produits de la mer portent un label d'écocertification (comme le Marine Stewardship Council ou Dolphin Friendly), cela ne veut pas dire qu’aucun dauphin n’a été tué.

La méthode de pêche la plus sûre est la pêche à la ligne, ou pêche au coup par coup : les poissons comme le thon, le maquereau et d'autres espèces sont capturés à l'aide d'une canne à pêche manuelle. Cette méthode est celle qui possède le plus faible impact sur les espèces non ciblées. Ces pêcheries ne sont pas exemptes de prises accessoires, mais les dauphins sont rarement capturés, et lorsqu'ils le sont, ils sont relâchés vivants.

• Participez à un nettoyage de plage local - ou lancez le vôtre ! Chaque détritus, corde ou filet retiré d'un rivage et de ses environs représente un danger en moins pour la faune marine. Si vous ne pouvez pas l'enlever, coupez au moins les boucles, car elles sont particulièrement dangereuses.

• Abordez le sujet avec vous proches et partagez vos préoccupations.

Soutenez la WDC dans les actions qu’elle mène auprès des pêcheurs et des décideurs pour le développement de nouveaux types d’équipements et l'adoption de nouvelles réglementations, ou abonnez-vous à notre newsletter, via laquelle nous vous informerons de nos campagnes et ferons appel à votre voie lorsque nous demanderons des mesures plus strictes pour protéger les baleines et les dauphins.

Pays/langue

Il semblerait que vous essayiez d’accéder à orca.com depuis un pays différent. Veuillez indiquer le pays et la langue dans lesquels vous souhaitez naviguer.

Newsletter

Abonnez-vous à notre bulletin d'information et rejoignez la communauté Orca

Dans votre espace personnel, vous pourrez définir toutes les options de communication entre nous.

Vous avez déjà un compte ? Démarrer session